Tour du Sommet de Peyre Rouge

21 juin 2013 par Fred

Distance : 9.2 km
Temps : 4h30
D+ : 820 m

Nous en avons fait le tour la veille et l’endroit nous a bien plu alors nous sommes de retour dans les environs du Mont Aiguille. Bouchons, routes coupées… Nous ne sommes à pied d’œuvre que vers 10h15 ! Et il fait déjà 27 degrés… Heureusement que nous n’avons pas prévu une balade trop longue. Nous partons donc du parking située au début de la route forestière de Font Rousse, juste avant la barrière.

Nous poursuivons donc à pied sur la route forestière. Après le parc aventure, nous tournons à droite en direction du pas des Bachassons. La montée se fait en pente douce. Tranquille pour démarrer. Nous traversons un petit ruisseau. Nous trouvons du Muguet, des Gentianes et un peu plus haut un petit groupe de Sabots de Vénus. Les photographes se bousculent !

Nous poursuivons notre montée dans la forêt. Arrivés vers 1500 m, et bien qu’il soit encore assez tôt, nous décidons de faire notre pause repas, non que nous ayons vraiment faim, mais surtout parce qu’il sera difficile de trouver de l’ombre plus haut. Alors autant profiter des derniers arbres.

La pause est de courte durée. Le vent assez fort nous protège efficacement de la chaleur. Vers 1700 mètres, nous trouvons de la neige dans le ravin. Un peu plus haut nous retraversons le ruisseau dont nous nous étions écartés. Maintenant nous marchons régulièrement dans la neige… Une petite pause sur une roche et nous reprenons notre chemin. Peu avant d’arriver au Pas des Bachassons, nous trouvons un petit groupe de Bouquetins. Au début, assez loin, ils décident de descendre et traverse le chemin à quelques dizaines de mètres devant nous. Séance Paparazzis !

Après cette longue séance photos, nous atteignons la fontaine des Bachassons. Nous sortons de notre itinéraire et poursuivons un peu vers le sud pour pour aller admirer le sud du massif du Vercors. Au passage, nous admirons Crocus, Soldanelles, Primevères et Pulsatilles. Nous revenons sur nos pas pour retrouver le sentier en direction du Pas de la Selle. Bien que non balisé, il est facile à repérer et marqué par quelques cairns.

Nous retrouvons notre groupe de Bouquetins au delà du Pas de la Selle. Plus loin, la descente se fait un peu plus raide, dans un pierrier. Attention aux pierres qui roulent sous les chaussures. Un moment d’inattention et c’est la chute… Heureusement sans gravité. Nous laissons à droite le sentier qui part en direction du Col de l’Aupet. La descente se poursuit ensuite dans les bois et nous retrouvons le chemin du tour du Mont Aiguille emprunté la veille, “sous la cascade de la Pisse”.

Bien que plus courte et comportant moins de dénivelé, j’ai préféré cette randonnée au tour du Mont Aiguille. Elle est en effet plus “montagneuse”. Et puis trouver des Sabots de Vénus est exceptionnel !

Mots clés : Randonnée